À plusieurs voix

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Les voix nous enchantent. Le chant à plusieurs voix crée des harmonies, permet un lien social où chaque voix compte dans sa singularité. En même temps, il s’agit pour toutes les voix de s’accorder ! Cette sonorisation naturelle et cette harmonisation collective stimulent nos cerveaux, nos énergies, nos capacités d’empathie.

Bref… les voix chantées à plusieurs, sont génératrices de bien être individuel et collectif, de lien social, de mieux vivre ensemble, de création harmonique et artistique.

 

plus:

La polyphonie fait passerelle avec une sociabilité corporelle profonde.

La polyphonie, chant collectif où plusieurs hauteurs de voix se répondent, est un art millénaire. Le chant grégorien a structuré une culture vocale sacrée pour toute l’Europe chrétienne. Cela pendant mille ans.

Les chants populaires ont accompagné, et accompagnent encore dans certaines contrées d’Europe et du monde,  la vie de tous, tous les jours.

Cette vocalité collective, nourrit une sociabilité corporelle vécue ensemble, qui mérite beaucoup plus d’attention. L’exploration et l’explosion des harmoniques en fait un art d’une extraordinaire vibration collective qui réunit,  rassemble, crée un moment de communion active, profonde, créatrice.

 

La  polyphonie fait passerelle vers un art puissant de la médiation.

La voix, par le chant, explore l’univers des harmoniques, ce qui constitue aujourd’hui un fabuleux patrimoine inter-culturel mondial. Qui n’a pas chanté dans une langue qu’il ne connait pas ? C’est donc une formidable possibilité de chanter toutes les langues du monde !

La polyphonie n’a pas de frontière, elle chante aussi bien dans l’interculturel que dans l’intergénérationnel, ou encore dans « l’inter-différence ». L’inter-différence est cette dynamique si particulière à traverser, lors de la rencontre entre une personne avec handicap et une personne sans. Le constat est régulier de voir, combien c’est difficile pour la personne sans handicap et sans préparation, d’accepter une telle grande différence !

Au delà des fragilités, des âges, des cultures, la polyphonie s’adresse à tous. Elle a ce pouvoir extra-ordinaire de relier alors même que les différences sont trop importantes. A ce moment là, l’art de la polyphonie a un pouvoir de médiation hors du commun, inouï.

La polyphonie est une magnifique passerelle… un  Bien Commun précieux et probablement vital pour nourrir tout notre vivre ensemble !

La polyphonie fait passerelle pour la résilience d’ une communauté traumatisée.

Que ce soit les chants populaires ou les chants sacrés, tous ont  aidé lors de drames individuels, lors de tragédies  collectives. C’est encore plus vrai pour les chants sacrés, qui ont vocation à donner une dimension universelle et transformatrice aux affres et horreurs qui saisissent la condition humaine.

Chanter ensemble, notamment lors d’évènements graves pour une communauté, donne une meilleure capacité de « tenir et de transformer le traumatique en une capacité de consolation, une meilleure capacité pour traverser les deuils ».

La polyphonie largement partagée, crée donc une meilleure capacité  de résilience collective.

Nous avons délaissé cette sociabilité forte, ce pouvoir de médiation et de résilience de la polyphonie, cela au fil de ces toutes dernières décennies. Comment cela se fait-il ?

Pourtant toute la sociabilité européenne a été habitée, vivifiée, sculptée quotidiennement  par les chants sacrés et profanes, cela jusqu’il a peu de temps.

Avons nous encore conscience de cette richesse immense pour tous, qui se partageait sans compter ?

12 mai 2015

lesvoixfontpasserelles©

88x31